Bourbonnaises à perces anciennes

C’est en m’inspirant des anciennes cornemuses Bourbonnaises, comme celles que l’on trouve
notamment au Mupop, nouveau musée des musiques populaires de Montluçon, que j’ai mis au point
ces instruments. J’ai actuellement réalisé des hautbois allant de 16 à 25 pouces. Pas de
trou arrière pour la tierce mineure, celle-ci s’obtient par doigté de fourche comme sur la plupart
des cornemuses (chabrette, veuze,..). La Tierce majeure quand à elle est obtenue en utilisant
le petit doigt de la main droite, comme dans le doigté préconisé par Lucien Guillemain dans sa
méthode de cornemuse (et comme pour le bagpipe écossais).(voir ces doigtés)

Je règle ces instruments sur une gamme naturelle et leur étendue est d’une octave plus
une quarte comme sur les instrument à perce moderne. Ils ont une fondamentale très stable,
ne nécessitent pas l’installation d’une clef et leur timbre est plus riche que celui
des instruments récents. Toutes les notes du hautbois sont d’ailleurs très stables, ce qui en fait
un instrument facile à jouer.

Le doigté peut au début déconcerter les musiciens ayant appris sur une cornemuse
du centre moderne, mais il a l’avantage de pouvoir induire un style de jeu différent. Il est le même
pour toutes les tailles de hautbois, de 16 à 25 pouces.
En plus de l’actuel, il permet d’aborder un répertoire nouveau, à trouver ou à retrouver…

 

Cornemuses 20,23 et 25 pouces:

20-23-24

 

Trois hautbois de 20 pouces:

 

 

Anciens instruments:

Musette 21,5 pouces attribuée à Jean Sautivet.
sautivet-web

 

Musette 24 pouces, anonyme.
pradillon

 

Musette 17,5 pouces, anonyme.
P1020966-bis-web

Les commentaires sont fermés.